La fiscalité du statut LMNP à Nantes

Depuis plusieurs années, investir dans l’immobilier est une pratique qui permet de se constituer un capital, un revenu supplémentaire, et de faire un investissement sûr. Pour tirer avantage de ce type d’investissement, il existe un certain nombre de dispositifs qui permettent de bénéficier d’une fiscalité avantageuse. Parmi ces dispositifs, on retrouve le statut de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP) qui permet de mettre un ou plusieurs de ses biens meublés en location et de réduire ses impôts. Pour bien profiter des avantages de ce statut, il faut avant tout comprendre la fiscalité LMNP à Nantes.

Fiscalité du statut LMNP : les deux régimes possibles à Nantes

La fiscalité du statut LMNP à Nantes offre la possibilité de souscrire à deux régimes fiscaux différents. Il s’agit du régime micro-BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) et du régime réel. Chacun de ces régimes fiscaux dispose d’avantages propres et leur choix se fait en fonction des revenus de loyers perçus par le propriétaire. Ainsi, lorsque le revenu des loyers est inférieur ou égal à 70 000 € par an, on peut appliquer le régime micro-BIC encore appelé régime forfaitaire, mais lorsque le revenu est plus élevé que les 70 000 €, c’est le régime réel qui est appliqué. Bref, tout ceci nécessite une explication précise dans le cadre d’un RDV.

Vous préférez le régime forfaitaire ?

En régime forfaitaire, la fiscalité prévoit une réduction d’impôt de 50 % sur les revenus. Ces revenus sont la somme des loyers perçus par le propriétaire du bien en location chaque année, et cela sans qu’aucune somme soit retirée de ceux-ci. Pour ce régime, le Loueur Meublé Non Professionnel n’est pas tenu de garder une comptabilité détaillée, ce qui peut lui permettre de faire des économies. Cependant, lorsque le montant des revenus n’est pas inférieur aux 50 %, ce régime peut s’avérer très moyennement attractif comparativement au régime réel.

Vous préférez le régime réel ?

Dans un régime réel, le propriétaire du bien peut bénéficier d’une réduction d’impôts plus importante, car certains frais et abattements sont déduits du montant total des loyers avant le calcul du montant des impôts. Au nombre de ces frais on peut compter les intérêts d’emprunts, les taxes, les différents travaux et réparations, les frais d’acquisition, de gestion, et toutes autres dépenses ayant un rapport avec le bien ; les frais de comptabilité peuvent également être déduits.
En effet, le régime réel oblige le propriétaire à tenir une comptabilité afin de justifier l’existence des différents frais et les abattements. Les amortissements quant à eux concernent le bien et peuvent varier. Le montant des gros travaux peut également être retiré du montant total des revenus. Ainsi, une fois toutes ces déductions faites, le revenu est grandement diminué, et le montant des impôts aussi ; celui-ci peut même parfois disparaitre complètement.

Pour résumer : Vous souhaitez placer votre argent ? Vous souhaitez investir convenablement ? Prenez RDV afin de vous expliquer oralement le dispositif adapté à votre situation.

Ces sujets d’investissement et défiscalisation peuvent aussi vous intéresser :

La fiscalité du statut LMNP à Nantes
5 (100%) 4 votes